Journée mondiale de la Fibromyalgie

 

 

Journee fibromalgie corinne dupuy sophrologue

Journée mondiale de la fibromylagie 2020

La fibromylagie touche majoritairement une population jeune : 90% des patients ont moins de 60 ans.

Parmi ses patients, les femmes, entre 30 et 50 ans (70 à 90% des malades), soit entre 1,2 et 3 millions de Français,  sont les plus touchées.

L’ensemble des bases de données montre que seulement 10 à 12% des hommes ont cette maladie.
En comparaison avec les femmes, les hommes présentent moins de symptômes, moins de fatigue, et moins de sensation de douleur diffuse, moins de points douloureux.

Le "syndrome fibromyalgique" toucherait en priorité des personnes perfectionnistes, stressées, hyperactives ou surmenées.

La sophrologie est une aide précieuse dans la gestion de la douleur.

La sophrologie vous permettra de mieux gérer vos douleurs pendant les crises en travaillant sur la respiration abdominale, à vous former à prendre du recul face à la douleur. Elle vous permet de vous repositionner, de vous ancrer, de vous défocaliser de la douleur. La sophrologie vous permettra aussi de prendre conscience que votre corps n’est pas que douleur, que celui-ci est plein de ressources.

La relaxation dynamique : par la redécouverte dans des mouvements légers et lents, les postures, les points d’appuis, la tonicité de nos muscles, le travail d’équilibre, nous fait prendre conscience des possibilités que notre corps nous offre encore.

Des exercices de concentration sur la respiration : pour des spasmes/douleurs, la mise en place d’une respiration abdominale, montrent la possibilité d’agir en toute autonomie, sur une douleur aigüe.

Ces techniques nous permettent de nous libérer de tensions inutiles, d’autres nous apaisent et apportent une détente physique et mentale.

A chaque sophronisation (suggestion mentale via une image), le vécu est différent à chaque fois, sans être dans l’attente de tel ou tel résultat, l’expérience de l’atténuation de la douleur ou la disparition de la douleur incite à renouveler les exercices et à intégrer qu’il y a d’autres possibilités.

Ces muscles tendus, figés par la douleur vont pouvoir récupérer de l’amplitude, de l’élasticité, une porte s’ouvre…Principe d’action positive…
Grâce à la sophrologie, la douleur physique fait place à d’autres sensations et apaise le mental, la crainte de la douleur elle-même s’abaisse, les muscles sont moins figés… si elle revient nous possédons quelques clés pour la déloger. 

Apprendre à maitriser sa capacité de focalisation et de délocalisation lors de crises d’endométriose.

La sophrologie, à travers des techniques de focalisation, son intensité afin qu’elle devienne supportable. 

Ou alors, avec d’autres techniques, vous vous délocalisez de la zone douloureuse en vous remémorant un lieu qui vous détende, vous apaise. 

En effet, pendant que votre imagination fonctionne vous produisez des endorphines qui inhibent la libération des influx de la douleur.

Les visualisations positives maintiennent votre attention, le cerveau devient moins réceptif à la douleur.

Il est possible aussi d'utiliser nos sens, odeur, goût pour se substituer à la douleur. Autre technique, vous pouvez par le mental induire une sensation (exemple : la chaleur),) qui remplace la douleur. 

La sophrologie s’inscrit dans la temporalité. Elle prend en compte le passé, le présent et le futur. Chaque séance intègre les bénéfices dans le quotidien de la personne. Et en plus d’autres techniques permettent de se projeter dans un avenir. Se projeter en train de maîtriser la douleur, de la dompter en quelque sorte, peut aider à l’acceptation d’un handicap.

La sophrologie peut donc apporter des solutions à la douleur.

Elle vous aide à vous dissocier de la douleur, et permet de ne pas s’enfermer. La pratique de la sophrologie vous donne la possibilité d’être acteur, la prise de recul vous donne la possibilité d’agir et vous permet ainsi d’être plus en harmonie avec vous-même, en acceptant ce qui est, vous pouvez ainsi mieux vivre avec…

#fibromyalgie#sophrologie#douleurschroniques#santé#femmes#montreuil