Sophrologie et Endométriose

Capture

Qu’est-ce que l’endométriose ?

L’endométriose est une maladie chronique, généralement récidivante qui touche 1 femme sur 10, en âge de procréer.

L’endométriose est une maladie complexe qui résulte de la présence anormale de cellules viables de l’endomètre en dehors de leur place habituelle, soit dans le myomètre soit en dehors de l’utérus, dans la cavité pelvienne, voire dans l’abdomen, le thorax ou dans une autre partie du corps.

 

Coupe organes genitaux femmes endometriose

Chaque femme atteinte d’endométriose se voit affliger des douleurs aigües, qui entrainent une fatigue et une douleur chronique, une image négative de soi-même, des soucis de couple, une diminution de la vie sociale mais aussi la perte possible de son travail.

           Qu'est-ce que la douleur aigüe ?

Elle constitue un signal d'alarme indiquant la présence d'une lésion due à un traumatisme ou une affection.

La douleur aiguë joue donc un rôle d’alarme qui va permettre à l’organisme de réagir et de se protéger face à un stimulus mécanique, chimique ou thermique.

           Qu'est-ce que la douleur chronique ?

La douleur chronique, c'est-à-dire celle qui dure plusieurs mois voire plusieurs années, est très différente. Dans ce cas, la douleur a rarement une fonction utile. Elle est parfois très invalidante, elle empêche souvent les gens de travailler et de goûter aux joies de l'existence. Elle peut engendrer un sentiment d'isolement, de colère, de frustration et de culpabilité.

            

 

La sophrologie est une aide précieuse dans la gestion de la douleur.

La sophrologie vous permettra de mieux gérer vos douleurs pendant les crises en travaillant sur la respiration abdominale, à vous former à prendre du recul face à la douleur. Elle vous permet de vous repositionner, de vous ancrer, de vous défocaliser de la douleur. La sophrologie vous permettra aussi de prendre conscience que votre corps n’est pas que douleur, que celui-ci est plein de ressources.

La relaxation dynamique : par la redécouverte dans des mouvements légers et lents, les postures, les points d’appuis, la tonicité de nos muscles, le travail d’équilibre, nous fait prendre conscience des possibilités que notre corps nous offre encore.

Des exercices de concentration sur la respiration : pour des spasmes/douleurs, la mise en place d’une respiration abdominale, montrent la possibilité d’agir en toute autonomie, sur une douleur aigüe.

Ces techniques nous permettent de nous libérer de tensions inutiles, d’autres nous apaisent et apportent une détente physique et mentale.

A chaque sophronisation (suggestion mentale via une image), le vécu est différent à chaque fois, sans être dans l’attente de tel ou tel résultat, l’expérience de l’atténuation de la douleur ou la disparition de la douleur incite à renouveler les exercices et à intégrer qu’il y a d’autres possibilités.

Ces muscles tendus, figés par la douleur vont pouvoir récupérer de l’amplitude, de l’élasticité, une porte s’ouvre…Principe d’action positive…
Grâce à la sophrologie, la douleur physique fait place à d’autres sensations et apaise le mental, la crainte de la douleur elle-même s’abaisse, les muscles sont moins figés… si elle revient nous possédons quelques clés pour la déloger. 

Apprendre à maitriser sa capacité de focalisation et de délocalisation lors de crises d’endométriose.

La sophrologie, à travers des techniques de focalisation, permet de modifier l’ampleur de la douleur. Vous pouvez alors l’observer, vous focaliser sur elle, la décrire, la localiser, lui donner une forme, une couleur et peu à peu la remodeler, pour diminuer son intensité afin qu’elle devienne supportable. 

Ou alors, avec d’autres techniques, vous vous délocalisez de la zone douloureuse en vous remémorant un lieu qui vous détende, vous apaise. 

En effet, pendant que votre imagination fonctionne vous produisez des endorphines qui inhibent la libération des influx de la douleur.

Les visualisations positives maintiennent votre attention, le cerveau devient moins réceptif à la douleur. Il est possible aussi d'utiliser nos sens, odeur, goût pour se substituer à la douleur. Autre technique, vous pouvez par le mental induire une sensation (exemple : la chaleur),) qui remplace la douleur. 

La sophrologie s’inscrit dans la temporalité. Elle prend en compte le passé, le présent et le futur. Chaque séance intègre les bénéfices dans le quotidien de la personne. Et en plus d’autres techniques permettent de se projeter dans un avenir. Se projeter en train de maîtriser la douleur, de la dompter en quelque sorte, peut aider à l’acceptation d’un handicap.

La sophrologie peut donc apporter des solutions à la douleur.

Elle vous aide à vous dissocier de la douleur, et permet de ne pas s’enfermer. La pratique de la sophrologie vous donne la possibilité d’être acteur, la prise de recul vous donne la possibilité d’agir et vous permet ainsi d’être plus en harmonie avec vous-même, en acceptant ce qui est, vous pouvez ainsi mieux vivre avec…

En conclusion la sophrologie, pour les femmes atteintes d‘endométriose ou de douleurs chroniques permet de :

  • Chasser les tensions,
  • Installer la détente,
  • Apaiser la douleur,
  • Gérer ses douleurs,
  • Apprendre à gérer les crises, 
  • Optimiser le métabolisme,
  • Renforcer la combativité,
  • Reprendre confiance en soi et en son corps,
  • Activer la féminité,
  • Favoriser un meilleur sommeil
  • Retrouver de l'énergie....

Les symptômes de la maladie les plus courants sont :

  • Des règles douloureuses et/ou abondantes,
  • Une douleur au niveau du bas ventre, du bassin ou dans le bas du dos,
  • Des douleurs pendant les rapports sexuels,
  • Des saignements entre les périodes de menstruations,
  • Des problèmes de fertilité.

D'autres symptômes peuvent inclure :

  • Un inconfort au moment d'uriner,
  • Des saignements au niveau du rectum,
  • Une obstruction de l'intestin (si le tissu de l'endométriose est dans les intestins),
  • Une toux contenat du sang (si le tissu de l'endométriose est dans les poumons).

Les causes de l'endométriose

La cause exacte de l'endométriose est inconnue, mais il existe plusieurs théories sur les causes de ce phénomène, dont notamment :

  • Menstruation rétrograde : elle se produit lorsque la muqueuse utérine (endomètre) s'écoule en sens inverse (à l'envers) à travers les trompes de Fallope et dans l'abdomen, au lieu de s’évacuer naturellement. Ce tissu s'enfonce ensuite sur les organes du bassin et grandit.
  • Origine génétique : l'endométriose est parfois considérée comme héréditaire,
  • Dysfonctionnement du système immunitaire : on croit que le système immunitaire de certaines femmes n’est pas en mesure de combattre efficacement l'endométriose. Toutefois, l’affaiblissement du système immunitaire peut être le résultat de l'endométriose, plutôt que la cause de la maladie,
  • Les causes environnementales : on pense que l'endométriose peut être causée par certaines toxines dans l'environnement, tels que les dioxines (sous-produits chimiques), affectant l'organisme et son système immunitaire.

    Traitements :
  • Le but du traitement est de soulager les symptômes de sorte que la condition interfère le moins possible avec la vie quotidienne.
  • Le traitement est administré pour soulager la douleur, ralentir la croissance de l'endométriose, améliorer la fertilité et empêcher la maladie de se manifester à nouveau.

Les options de traitements sont les suivantes :

  • Médicaments : AINS (anti-inflammatoires non stéroïdiens), paracétamol, codéine, antidouleurs…
  • Prise de la pilule contraceptive,
  • Traitement hormonal qui vise à limiter la production d’œstrogènes, facteur favorisant la croissance de l’endométriose,
  • Chirurgie.

Je suis partenaire de : 

Resendo      Logo mem s fond blanc

 

 N'hésitez pas à prendre contact pour tous renseignements.Contact