Blog

Worldwide Endomarch - France 

Le 27/03/2018

Worldwide endometriose

Worldwide Endomarch - France 

L'édition ENDOmarch France 2018 du samedi 24 mars a remporté un vif succès et nous nous en réjouissons !

Les associations organisatrices Association ENDOmind et Mon Endométriose Ma Souffrance - Métropole remercient les partenaires qui ont permis la réalisation de cet événement Mairie du 15e arrondissement de Paris Ville de Paris @Soroptimist @Resendo Groupe hospitalier Paris Saint-Joseph Info Endométriose @Thermes de Challes les Eaux Coloplast LiviaEndodiag Cicadum et la fanfare Los Képitos Txaranga.

Merci aux différents intervenants lors de la conférence le matin : Dr Erick Petit (Radiologue, Hôpital St Joseph), Pr Nizard Aflak (Chirurgien, Paris), Dr Bertrand Isidor (généticien CHU de Nantes), Dr Viet-Thi Tran (Co-investigateur du projet de recherche ComPaRe de l'APHP), Mme Marina Kvaskoff (chercheuse à l'INSERM), Mme Evelyne Para (présidente de l'Union Française des Clubs Soroptimist et partenaire de l'association ENDOmind), Mme Emeline Bréant (Association ENDOmind). Les 250 personnes réunies dans la salle des fêtes de la mairie du 15e ont pu avoir de nombreuses informations sur l'endométriose, la prise en charge actuelle et les avancées attendues. Un point a pu être fait sur la recherche, avec un focus sur le projet de recherche ComPaRe mené par l'APHP, et le projet en génétique mené par les Dr Isidor et Ploteau au CHU de Nantes et soutenu par l'association ENDOmind. Cette dernière avait déjà permis de financer une partie de leurs travaux grâce à ses actions, et à l'occasion de cette conférence Madame Evelyne Para a remis un nouveau chèque de 5000 € à ce projet qui a déjà fait l'objet d'une publication dans une grande revue scientifique il y a quelques mois.

Nous avons été ravies de pouvoir partager cette journée avec les associations et praticiens présents sur les stands du village associatif : @Chroniques Chroniques Endométriques Association Réseau DES France victimes du Distilbène Association Collectif BAMP Enfants KDOS EuropeComPaRe - Communauté de Patients pour la Recherche @Soroptimist International Maia Asso La Naturopathie avec Nana-Turopathe @Thermes de Challes les eaux, @Corinne Dupuy sophrologue Aromathérapeute. Vous avez été nombreux à leur rendre visite et vous nous avez ainsi confortés dans notre souhait de faire de cette journée un rendez-vous incontournable de l'ensemble des acteurs associatifs et professionnels de l'endométriose.

La marche a réuni quelques 1600 personnes sous le soleil parisien, et le cortège a parcouru les rues de la capitales au son de la fanfare et au rythme des slogans scandés par les participants. Pendant le trajet, les bénévoles ont pu distribuer des flyers et des rubans jaunes aux passants afin de les sensibiliser à notre cause et de les informer sur la maladie. L'association belge Endométriose Belgique ASBL et l'association américaine Endo Invisible nous ont également fait l'honneur de venir marcher à nos côtés et nous les en remercions !

Nos marraines ont été particulièrement impliquées pour appeler à la mobilisation et nous les remercions pour leur présence à nos côtés : Sonia DuboisImanySocha Sophie-Charlotte Husson, vous portez nos voix et nos messages tout au long de l'année et nous permettez d'être mieux entendues !

Nous tenons également (et surtout !) à remercier tous les bénévoles qui ont travaillé pendant plusieurs mois pour préparer cet événement, ceux qui nous ont prêté main forte pour la mise en place de la conférence et du village le matin, qui ont encadré le cortège, informé les passants,

Merci aussi du fond du cœur à nos photographes qui nous permettent de garder des souvenirs mémorables de cette journée : Helder VinagrePatrick Stalon Shyaka Amélie Mauger Photo Sab Rina - photographe amateur

La couverture médiatique a été sans précédant, avant l'événement mais aussi après, grâce à la présence de plusieurs photographes d'agences de presse et de caméras de télévisions qui nous ont permis d'être plus visibles et de confirmer l'importance de cette ENDOmarch.

Cette édition 2018 marque sans aucun doute une évolution majeure et son succès confirme que l'endométriose a pris une place importante dans le débat public.
En attendant notre prochain RDV en 2019, les associations et les bénévoles qui les accompagnent continuent leurs actions pour informer à tous niveaux, accompagner les malades, faire évoluer la prise en charge, et encourager la recherche !
Association ENDOmind & Association MEMS Métropole

L'endomarch 2018 et son village

Le 26/03/2018

Img 5863Img 5865Capture 1

Samedi 24 mars a eu lieu la marche pour l’endométriose

Le mois de Mars de nombreux reportages ont parlé de l’endométriose sur France5, LCI, TF1, Franceculture, RFI et la presse Le Point

2 marches étaient prévues à Paris et à Marseille

Mobilisation des associations, Endpomind, Endofrance, de la chanteuse Imany (à Paris), de la chroniqueuse Sonia DUBOIS (à Paris), de la comédienne Laetitia MILLOT (à Marseille)

A Paris, un village consacré à l’endométriose, j’ai eu l’honneur de représenter la sophrologie…

Quel plaisir d’être endogirl et d’expliquer les bienfaits de la sophrologie sur notre maladie !!!

Notre combat continue !!  

ENDOMARCH 2018

Le 22/03/2018

Venez me retrouver à partir de 12H00 au village de l’endomarch 2018

1902c142 3f38 4c71 ae3c aeca870abece

LES OBLIGATIONS DE L'EMPLOYEUR CONCERNANT LES RISQUES PSYCHOSOCIAUX

Le 20/03/2018

 

Images 1

L’article L.4121-1 du code du travail indique que l’employeur doit prendre les mesures nécessaires pour assurer la sécurité et protéger la santé physique et mentale de ses salariés.

De plus la cour de cassation considère qu’il s’agit également pour l’employeur d’une obligatoire de sécurité de résultats.

 

L’employeur doit intégré dans son processus de décision et d’organisation, les principes de prévention de la santé mentale et physique afin : 

Eviter les risques 

Evaluer les risques qui ne peuvent être éviter

Combattre les risques à la source

Adapter le travail à l’homme

Tenir compte de l’état d’évolution technique 

Remplacer le dangereux par du non dangereux 

Planifier la prévention tel que prévu dans l’article L.1152-1 du Code du travail (organisation du travail, les conditions du travail, les relations sociales et l’influence des facteurs ambiants

Prendre des mesures de protection collective 

Donner des instructions appropriées aux salariés 

 

Les trois niveaux de prévoyance sont :

  • Le niveau primaire : éliminer les sources de risques spychosociaux (formation de sensibilisation, campagnes de communication). Ce niveau est le plus efficace et facile à réaliser, 
  • Le niveau secondaire : aider les salariés à faire face aux situations de travail à risque identifiées (sensibilisation au tress...),
  • Le niveau tertiaire : aider les salariés déjà en difficulté (assistance psychologique...) malheureusement, c’est aujourd’hui le niveau le plus répandu.

Le document unique sert à l’élaboration du programme annuel de prévention des risques professionnels, il fixe la liste détaillée des mesures à prendre au cours de l’année à venir en matière de protection des salariés et d’amélioration des conditions de travail normal en lien avec la santé mentales des salariés.

Il est tenu à la disposition du médecin du travail, des salariés, du CHSCT et l’inspection du travail, des agents des services de prévention des organismes de Sécurité sociale.

Dans chaque entreprise, il est important également d’intégrer les risques psychosociaux dans le document unique (sert à l’élaboration du programme annuel de prévention des risques professionnels et est tenu à la disposition du médecin du travail, des salariés, du CHSCT et l’inspection du travail, des agents des services de prévention des organismes de Sécurité sociale) la première étape étant d’évaluer les risques.

L’évaluation se fera par l’inventaire des risques identifiés dans chaque unité de travail, des sources d’informations disponibles dans l’entreprise (analyse des risques par le CHSCT, fiche d’entreprise établit par le SST)

L’employeur doit communiquer aux salariés les risques liès à leur santé physique et mentale ainsi qu’à leur sécurité, en mentionnant les modalités d’accès au document unique, les mesures de prévention des risques identifiés et le rôle du servicd de santé au travail.

Cette information doit être compréhensible de chacun, elle est dispensée pendant l’embauche et à chaque fois que cela est nécessaire.

Le cas échéant les dispositions contenues fans le règlement intérieur relatives à la sécurité et aux conditions de travail.

L’employeur désigne un ou des salarié (s) compétent(s) pour s’occuper des activités de protection et de prévention des risques professionnels de l’entreprise. Ces salariés sont formés en maturité de santé au travail, sont désignés après avis du CHSCT ou à défaut des DPs. Ils disposent du temps nécessaire et des moyens requis pour exercer leurs missions.

A défaut l’entreprise peut faire appel au IPRP (personne physique ou morale dotée de compétences techniques, organisationnelles ou médicales) appartenant à son service santé au travail ou après de la dirrecte ou encore aux services de prévention des caisses d’allocations familiales et en fin à l’ANACT.

 

 

 

 

Initiation à la sophrologie pour un groupe de golfeuses

Le 16/03/2018

26c2fbc6 7b2e 4ada 9666 20d826408f29      Img 5822

Bonjour;

Ce matin, initiation au parc du Tremblay pour un groupe de 8 golfeuses.  

Cette initiation permettra de chasser les tensions avant un parcours ou une compétition.

L'objectif étant déjà, de détendre certaines parties du corps, qui sont essentielles pour le golf.

Nous avons donc commençé par détendre les épaules via l'exercie "pompage des épaules", puis les mains "exercice de l'éventail" et encore un élément très important travailler sur la respiration absdominale via l'exercice "Chauffage corporel" ..Ces  exercices permettent de chasser les tensions dans le corps et d'également évacuer les tensions mentales.

Nous avons fini par une suggestion mentale de leur trou préféré sur un parcours, de le visualiser, de sentir les odeurs, de regarder les couleurs du fairway, du reuf , le drapeau ect...Le but étant, de leur faire ressentir par les sens, les sensations positives que leur procure cette image et de pouvoir se la remémorer dans des situations de tensions, de stress.

Le résultat : détente du corps et mentale, envie de reproduire les exercices sur le parcours 

S'accorder une pause tout en se détendant avec la bonne respiration

Le 10/03/2018

 

De nos jours, nos journées sont longues et épuisantes...nous rêvons secrêtement d'avoir la capacité de nous dédoubler voir tripler ....afin , sans aucun doute, s'accorder un peu de temps à soi....Mais cette petite pause peut être inclue dans vos activités quotidiennes...

Alors comment faire ?

Choissisez une activité :

Sans titre 1

Puis renforçez ce moment en inspirant en gonflant le ventre puis la poitrine et soufflez doucement comme dans une paille... la détente et le calme apparaitront ;0)

 

 

1ère publication dans un journal

Le 22/02/2018

 

PREMIÈRE PUBLICATION DANS LE JOURNAL LOCAL : LE MONTREUILLOIS

Publicarion le montreuillois

COMMENT PRÉVENIR LES RISQUES PSYCHOSOCIAUX GRÂCE À LA SOPHROLOGIE

Le 19/02/2018

Img 5749

La sophrologie va permettre de créer une parenthèse dans la souffrance vécue par le salarié afin que ce dernier puisse réinvestir son corps pour redresser la barre.

 

Pour rappel les manifestations des RPS

Les manifestations des RPS vont se traduire,

Du côté de l’entreprise, par :

Un absentéisme plus important,

Une fréquence accrue d’accidents ou d’incidents sur la chaine de production, d’où une productivité en baisse et une qualité de produit également en baisse, le travail étant pris avec moins de rigueur, 

Un climat social plus tendu.

Remédier à cette situation ne peut être que positif sur le plan économique.

Du côté du salarié les symptômes des RPS vont se manifester notamment par :

Des troubles du sommeil,

De l’irritabilité,

Une tension physique pouvant aller vers des troubles musculo-squelettiques (TMS),

Des maux de têtes importants,

Une perturbation de l’appétit,

Perte de mémoire immédiate,

Audition......

La soprologie n’est pas là pour travailler sur les causes, il est nécessaire de replacer l’individu en son centre et ce, que les causes soient internes ou externes au monde du travail.

La personne en souffrance a la sensation de subir la situation vécue sans moyen de stopper les vagues qui la submergent. De plus, elle ne se reconnaît plus, elle est totalement déstabilisée....

Le but immédiat est d’arrêter ces déferlantes et de reprendre un tant soit peu la maitrise du gouvernail, de sa vie.

La sophrologie va permettre de créer un espace et un moment, une parenthèse où le phénomène négatif est expulsé pour laisser place à la prise de conscience de soi. Il est nécessaire de réinvestir son corps (Vivances des 5 sens et des valeurs) pour pouvoir peser sur les choses, sur les leviers à actionner pour redresser la barre. Reprendre contact avec le corps vécu, le corps conscientisé. Renforcer la confiance en soi qui s’est peu à peu envolée en même temps que le corps se dématérialisait et se retirait pour ne plus se vivre que dans la souffrance. Recouvrir une forme de plaisir dans le ressenti.

Ce moment ressource que procure la sophrologie va ensuite permettre l’analyse de la situation et le pourquoi suis-je là.

Quel que soit le mal être, le sujet est toujours présent et il y a donc possibilité de réorienter vers le pôle positif. C’est en s’appuyant sur ce corps respirant, même difficilement, qu’il est possible de construire sainement.

Par la sophrologie la personne va reprendre corps et la notion de densité de soi va croître. Le salarié va reprendre de la consistance et réinvestir son potentiel, apprendre à se redresser physiquement pour s’axer mentalement et ressentir son équilibre stable par la force de ses appuis, de son ancrage.

En parallèle, la décision de garder cet axe et donc « comment je suis là et comment je maintiens ? », va arriver rapidement.

L ‘approche sophrologique pourra se faire de concert en séance individuelle et en collectif avec l’équipe de collaborateurs, avec la médecine du travail. Un temps de parole amène à une analyse de poste, à l’organisation de la communication interne, à l’adaptation des compétences, l’exigence et la capacité à répondre, etc.

En replaçant l’individu en son centre c’est à dire dans son corps il se sent être d’abord par lui-même. De là, le désir de performer dans son travail peut être envisagé et renforcé. Le travail devient un outil de réalisation de soi et non pas une réalisation de soi-même.