Sophrologie et Parcours PMA

 

A QUEL MOMENT DU PARCOURS DE PMA FAUT-IL AVOIR RECOURS À LA SOPHROLOGIE ET QUELLES SONT LES TECHNIQUES UTILISÉES ?

Pma

Personnellement j'ai eu recours à un parcours PMA et je sais que c'est un vrai parcours du combattant.... 

Lors de la constitution du dossier en vue d'un projet PMA, un premier parcours long 

L’attente de l’acceptation du dossier représente une phase souvent interminable pendant laquelle le couple n’a rien d’autre à faire qu’attendre – passivement. Du premier contact téléphonique au Jour J de la ponction d’ovocytes, cela peut prendre largement plus de six mois à une année. Dans cette période, la sophrologie permet de trouver une façon d’être déjà actifs en entamant des techniques de respiration et de relaxation dynamique pour la détente corporelle et apprendre à être dans le présent plutôt que dans l’à-venir et anticiper anxieusement l’acceptation ou non de leur dossier et des étapes ultérieures.

Techniques utilisées : Sophronisation de Base et toutes les Techniques axées sur la respiration

La Relaxation Dynamique du 1er degré, renforce la concentration dans l’instant présent pour vivre mieux son corps.

Après l'acceptation du dossier en PMA :

C’est le moment idéal pour anticiper positivement et se préparer aux examens dès qu’ils sont programmés. On peut utiliser des techniques mentales de futurisation libre et de programmation positive dérivées de la Relaxation Dynamique du 2e degré. La technique de Sophro Acceptation Progressive constitue un outil primordial pour une préparation vraiment adaptée au compte à rebours que vit le couple. La femme peut se sentir ainsi active dès l’acceptation du dossier de PMA et dès la connaissance de la date du cycle de stimulation ovarienne. Cette technique prépare la femme avec « son schéma corporel et son corps » aux examens successifs à passer (échographies, bilans sanguins, cœlioscopie, hystérographie, …etc) jusqu’au Jour « J » de la ponction d’ovocytes pour elle et de recueil de sperme pour lui. La technique de SAP augmente sa confiance en elle et le seul fait de se projeter positivement, dans une démarche de réussite, la rend non seulement actrice dans ce parcours médical souvent subi (véritable parcours du combattant) ou course stressante contre le temps si l’âge limite est proche) mais aussi potentiellement capable de réussir : ce qui n’est pas rien quand on est plutôt dans le doute, l’échec ou une perte d’estime de soi.

Tout au long du parcours FIV

– Des techniques de la Relaxation Dynamique du 3e degré vont permettre de réveiller tout le positif de la vie (souvenirs positifs vécus) et mobiliser toutes ces émotions positives inscrites en nous pour les revivre au présent avant de les projeter dans le futur.

– Le 4e degré de la Relaxation Dynamique permet de mobiliser, renforcer et développer les valeurs personnelles et les valeurs humaines telles que la Liberté : Liberté d’être, de penser, d’agir, quand on est dépendant et tributaire des techniques médicales et du corps médical pour un acte qui devrait être naturel et spontané = être enceinte ou offrir un enfant à sa compagne, la valeur évolutivité de son être qui ne se limite pas aux échecs passés de FIV précédentes ou de Fausses couches, mais qui offre de vivre le présent porteur d’espoir et permet d’oser espérer – oser un futur en formulant le souhait d’avoir un enfant, une descendance. La valeur Individualité permet à chaque homme, chaque femme confrontée à l’infertilité de leur couple d’être reconnu dans sa dignité d’être humain et de valoriser l’unicité de chacun pour augmenter l’estime de soi surtout si les bilans attestent de sa stérilité.

Après le transfert embryonnaire

La période la plus dure à vivre en PMA se situe peut-être après la réimplantation des embryons dans l’utérus, pendant les 15 jours qui suivent, jusqu’à l’absence de survenue des règles présumées à venir.

Il n’y a alors plus de RDV médical, de rencontre du tout avec le corps médical durant cette période de 15 jours : la femme passe du « tout » au « rien » : après une succession et un enchaînement rapproché d’examens pendant la première phase de son cycle jusqu’à la ponction des ovocytes.

Elle se retrouve seule, face à ses doutes, ses peurs, ses espoirs incertains, son anxiété peut-être.

Encore une fois l’outil sophrologique peut lui être grandement utile à ce moment-là : facile à pratiquer chez soi dans l’autonomie la plus totale.

Elle va savoir « quoi faire » pour se détendre, pour gérer son stress, ses peurs, « savoir quoi faire » durant ce temps d’attente difficile où l’espoir rime avec incertitude.

Dans l’attente du résultat, il y a la ressource d’agir en pratiquant les techniques clés pour être relaxée au maximum, la RD 1 pour vivre son corps relâché dans le Présent et éviter de trop se projeter vers un avenir incertain à ce stade. Avec la SAP, elle a pu déjà se préparer à l’après- étape 1 de son projet : c’est à dire au lendemain de la « réussite de la ponction d’ovocytes et de la FIV ou ICSI ».

L'après PMA lorsqu'il y a absence de nidattion et apparition des régles

L’entrainement sophrologique permet de ne pas vivre cela comme un « échec » total. Les sentiments de fierté personnelle et de joie d’être allés jusqu’au bout de la  démarche de PMA seront activés.

L’accompagnement sophrologique constitue une aide précieuse pour faire le deuil de maternité, pour la résilience s’il s’agissait de la dernière tentative. Il permet de rebondir plus facilement et de façon positive face à cette expérience difficile et douloureuse à vivre.

Les Relaxations Dynamique du 2e cycle radical peuvent aider pour retrouver un sens à son existence sans enfant et vont être une aide pour la réorienter ailleurs que dans la maternité. En découvrant une nouvelle dimension de son schéma corporel, la femme peut trouver une issue positive à ce qui aurait pu être vécu comme une impasse : elle va découvrir une richesse intérieure par le biais de toute sa mémoire génétique, une Connaissance d’elle-même qui peut la combler dans ce manque de grossesse. Grâce aux moments vécus en sophronisation sources de paix et de sérénité salvatrices dans un tel contexte, une transformation peut s’opérer en elle, non liée à une grossesse, mais à la naissance d’une nouvelle dimension de son être avec une ouverture humaine aux autres.

Les principaux bénéfices de la sophrologie dasn le parcours de la PMA

« La pratique régulière sophrologique est vectrice de Sérénité et de Mieux-Etre. Elle peut se révéler une véritable solution intérieure aux difficultés rencontrées sur un plan personnel comme au niveau du couple »

Aide à vivre mieux la PMA, améliore la qualité de vie entre les différentes étapes et développe la résistance au stress (amélioration du sommeil, meilleure récupération physique, contrôle des accès d’irritabilité, angoisse, colère, tristesse)

  • Aide à gérer le stress et la douleur lors des examens médicaux (injections, ponctions, échographies,injections, hystérographie, ponction d’ovocytes, transfert d’embryon)

Permet d’acquérir plus de confiance, d’estime de soi-même et d’optimisme, pour vivre de façon plus sereine les différentes étapes du parcours PMA, surtout après avoir vécu plusieurs tentatives ayant échoué.

  • Offre la possibilité de prendre conscience de ses ressources intérieures, d’optimiser ses capacités de façon autonome, ce qui permet de s’impliquer activement dans l’étape de la conception au lieu de subir uniquement la médicalisation de la fécondation.

Renforce les attitudes positives (motivation, persévérance, satisfaction, anticipation positive, optimisme)

  • Savoir s’adapter plus facilement à l’environnement médical auquel on se retrouve confronté

Renforcement des liens affectifs dans le couple et consolidation de la relation de couple pouvant être mise à l’épreuve après plusieurs tentatives grâce à la découverte du terreau fertile que sont les souvenirs positifs vécus du couple et au travers de l’élaboration de projets de vie au–delà du seul désir de fonder une famille.

Comment se réalise un accompagnement sophrologique ?

– Première séance individuelle d’1h30 : Elle permet d’exprimer ses besoins, ses attentes, ses difficultés et de déterminer les axes de travail : définir les objectifs à atteindre, recenser les capacités et attitudes personnelles à renforcer, développer et accroitre nos valeurs personnelles.

– 1 à 2 techniques sont pratiquées par rendez-vous : Le sophrologue adapte les techniques selon vos besoins personnels, vos difficultés rencontrées. Il utilise une combinaison de techniques soit à visée relaxante soit à visée dynamisante selon le but recherché.

– Des séances de durée de 45 minutes et que la personne puisse s’entraîner chaque jour : un entrainement quotidien régulier est recommandé pour l’efficacité de la méthode.– Compter une huitaine de rendez-vous programmés à un intervalle régulier : Prévoir un accompagnement d’une durée minimale de 2-3 mois, à un rythme régulier (tous les 7 à 10 jours environ, pas plus de 15 jours d’intervalle entre les rdv) pour m
aintenir la régularité dans l’entrainement qui est le garant de l’efficacité de la méthode.

Siret : 834420358 00014