Sophrologie et Périnatalité

Femme enceinte

La sophrologie peut être indiquée pour canaliser son stress, chasser ses angoisses, dénouer les tensions ou encore pour atténuer les douleurs. Pour les femmes enceintes, elle est particulièrement adaptée à l'amélioration des conditions de l'accouchement. Cette technique permet de maîtriser l'accouchement et non plus de le subir

Se préparer à l'accouchement avec la sophrologie

La préparation à l'accouchement avec la sophrologie, commencée généralement dès le quatrième mois de grossesse, s'effectue soit en groupe soit individuellement sous la direction d'une sage-femme sophrologue.

En pratique, vous réalisez des exercices de relaxation (inspirés du yoga ou de la méditation), de maîtrise du souffle et de lâcher-prise dont le but est de vous permettre d'atteindre un état limite entre veille et sommeil. Dans cet état, la femme enceinte apprend à visualiser certaines parties de son corps et à agir sur elles.

La sophrologie pendant l'accouchement :

La respiration maîtrisée grâce à la sophrologie est utile à plus d'un titre. Elle permettra de :

  • Contrôler la douleur des contractions utérines, en relaxant le corps ;
  • Récupérer entre deux contractions ;
  • Puis à pousser utilement au moment de la naissance.

La femme enceinte, qui s'est exercée à la sophrologie durant sa grossesse, n'est plus dominée par son propre corps. Elle sait éventuellement dormir quelques secondes ou agir sur la douleur, sans se laisser surprendre. Elle oxygène le plus possible son corps et le bébé ; en ayant conscience du bouleversement qu'est pour lui la venue au monde, elle l'accompagne et le rassure.

Au moment de l'expulsion du bébé, au lieu de se cramponner aux étriers, elle détend tout son corps et pousse avec son souffle. En se prenant en charge, la femme enceinte démédicalise l'accouchement et en fait un moment intense, tout en surmontant la souffrance.

N'hésitez à prendre contact

Siret : 834420358 00014